3ème Biennale Internationale du Pastel
Suzhou (Chine)
du 1er octobre au 5 novembre 2018
"Honorable Mention" pour Françoise Guillaume
2ème Biennale du Pastel
de Sanary (83110)
du 20 octobre au 18 novembre
Les pastellistes 2018
PSEC -Montréal
du 26 octobre au 4 novembre
Participation de Charles Vantomme

infos

Prochains rendez-vous à l'atelier
Salle Sylvie David de Saint-Léonard
vendredi 9 novembre 2018
samedi 10 novembre 2018

Toutes les dates pour 2018 :
Rubrique Activités - Atelier

contact

Pastel d'Opale
8, rue du cloître
62200 Boulogne sur Mer
France
Tél: +33 (0)9 64 25 03 61
mob: +33 (0)6 85 32 38 24

l'asso

Françoise Guillaume
présidente de Pastel d'Opale,

Pourquoi cette association ?

Bien que le pastel soit une des plus anciennes techniques picturales, elle est encore souvent considérée comme mineure.

Le but de notre association est de redonner une place plus en rapport avec la valeur que peut amener ce médium à la peinture. Notre atelier regroupe, début 2018, une quarantaine de membres, de tous niveaux, amoureux de cette technique; et qui pensent comme moi, que le pastel n'est pas qu'un moyen d'esquisser un travail mais aussi sa finalité propre.


Image flottante  La troisième édition de notre biennale de pastel s'est déroulée du 3 au 18 mars 2018, au Forum des Loisirs de Saint-Léonard, commune de l'agglomération boulonnaise.
Isabelle V. Lim, artiste hongkongaise, était notre invitée d'honneur.
Nous avons accueilli près de 2500 visiteurs pendant les 16 jours d'expositions ; de nombreuses démonstrations et des stages ont animé cette manifestation.
  Comme tous les ans, les membres de l'atelier Pastel d'Opale ont exposé le travail de l'année dans des locaux de la Mairie de Saint-Léonard, proche du lieu d'exposition.

Consultez le site dédié au salon en cliquant sur l'affiche.


Qu'est-ce que le pastel

Voici tout d'abord, une définition très académique...
Image flottante  Pastel : Matériau fait d'une couleur en poudre, mélangée à un agglutinant, le plus souvent de la gomme arabique, parfois de lait ou de miel. Le mélange est versé dans des moules puis séché, ce qui permet d'obtenir des bâtonnets très fragiles, approximativement de la taille du doigt. Quant on frotte ces bâtonnets sur un support approprié, ils déposent une poussière très fine qui adhère intimement à la surface du papier. La fragilité de cette technique (qui devient une poudre lorsqu'on l'applique sur le papier) oblige la plupart du temps les artistes à employer un fixatif à base d'alcool et de résine transparente que l'on pulvérise sur l'ensemble de l'oeuvre terminée pour fixer le plus possible cette poudre légère. Il existe des pastels tendres qui appliqués largement, permettent d'obtenir des empâtements semblables à ceux d'une peinture épaisse. On peut aussi utiliser des pastels durs (semblables à de la craie) qui permettent d'obtenir des résultats plus proches du dessin.

Comme toutes les techniques, le pastel possède des avantages et surtout des contraintes. C'est un matériau avec lequel il s'établit une relation très intime, il est très agréable de travailler avec les doigts et de sentir ainsi la peinture jaillir du bout des doigts. En revanche il faut toujours travailler très spontanément et garder une grande légèreté de touche, même s'il est possible de reprendre un travail, il faut le faire sans insistance... quand cela reste possible.